Tirage-EuroMillions.net

Les chiffres fous du loto britannique

Article publié le lundi 26 septembre 2016

Malgré le fait que les chances de gagner au loto en Grande-Bretagne sont minimes, à savoir une sur 116. 531.800 selon Casinoroom.com., les Britanniques restent plus qu’optimistes à ce sujet.

gagnants du loto britannique

En effet, si l’on se penche sur le nombre d’entre eux qui jouent au loto ou qui achètent des tickets à gratter, l’on se rend très vite compte de cette réalité sociale. À ce propos, un Britannique dépense en moyenne la somme de 416 Livres sterling dans l’achat de billets de loterie ou de tickets à gratter, et ce tous les ans. Et peut-on leur en vouloir quand on connaît le montant des cagnottes pouvant être remportées, notamment dans le cadre de la loterie Euromillions ?

Cela dit, force est de constater que 52 % des joueurs ne touchent pas un seul penny à l’issue de leurs jeux, mais comme on dit : l’espoir fait vivre et meurt en dernier. C’est du moins ce que l’on peut tirer de ces statistiques pour le moins intrigantes. La tendance va-t-elle se renverser ? Il est difficile de prédire cela, mais les chances que cela arrive sont minces, d’autant plus quand on voit ce que l’on peut gagner en jouant au loto et, partant, quand on voit ce que certains gagnent pour de bon, à l’image de Jon Heywood – un jeune soldat de Chesire qui a récemment remporté 13,2 millions de Livres sterling. Ce dernier a affirmé qu’il dépenserait ce qu’il faut pour assurer à son père, qui attend une opération chirurgicale au niveau de son cœur, « le meilleur traitement médical possible ». Mais ce jeune soldat âgé de 26 ans est loin d’être le seul à remporter gros au loto et à donner de l’espoir aux Britanniques qui y jouent massivement. Voyons dans les lignes suivantes le cas d’une famille anonyme du New Hampshire qui a remporté la somme impressionnante de 487 millions de dollars au jeu PowerBall.

487 millions de dollars du PowerBall pour une famille anonyme du New Hampshire

Certes, cette histoire se déroule aux États-Unis, mais ce n’est pas pour autant qu’elle ne peut pas encourager les Britanniques – et pas seulement d’ailleurs ! – à jouer au loto. Il est question d’une famille du New Hampshire, désirant rester anonyme, qui a remporté 487 millions de dollars au jeu PowerBall le 30 juillet 2016. Les avocats de la famille en question ont récemment affirmé en conférence de presse que l’identité des gagnants de la 9e plus grande somme jamais remportée aux États-Unis demeurera bel et bien anonyme. Cela dit, bien que l’on ne connaisse pas les noms des gagnants, l’on sait d’ores et déjà qu’ils ont fait une donation de 100 000 dollars pour des activités de charité et qu’ils planifient de faire plus de dons à l’avenir, selon les dires de leurs avocats. En ce sens, William Shaheen, un des avocats de la famille, a affirmé « qu’il n’aurait pas pu y avoir de meilleure famille pour gagner cette somme », avant d’ajouter « que la famille allait faire de grandes choses avec l’argent remporté ». Le fait est qu’il est très honorable de la part des gagnants anonymes de dépenser une partie de la somme gagnée dans de la charité. Et pour revenir au propos entamé un peu plus tôt, c’est-à-dire au fait que plus on voit qu’il est possible de gagner au loto, plus on a envie de jouer, voici une autre histoire intéressante dans les lignes suivantes.

Un petit achat de dernière minute qui rapporte gros

En effet, un petit achat à la dernière minute peut parfois rapporter très gros. Ce n’est pas Jane Wyatt qui nous contredira. Cette Britannique âgée de 49 ans a récemment remporté une cagnotte de 1 million de Livres sterling, à l’issue de l’achat d’un ticket de loterie en ligne lors du tirage spécial « Jeux olympiques ». À ce titre, Mme Wyatt a affirmé s’être sentie chanceuse le 27 août 2016 et, partant, elle a acheté le ticket gagnant seulement quelques minutes avant la fermeture des achats en ligne. Vous connaissez la suite : elle a remporté 1 million de Livres sterling qu’elle entend dépenser en achetant notamment une nouvelle maison et en faisant plaisir à ses trois fils : Jonathan (22 ans), Ben (21 ans) et Alex (16 ans). Selon Mme Wyatt, ces derniers lui auraient fait une liste de « choses qu’ils veulent », et elle entend bien assouvir leurs envies. Car, toujours selon ses dires, elle n’aurait jamais pu le faire sans cette cagnotte.

En guise de conclusion, l’on peut effectivement dire que l’enthousiasme des Britanniques quant à la loterie – c’est-à-dire le fait qu’ils jouent autant – ne paraît plus si insensé que cela. Lorsqu’on voit des personnes bien réelles remporter des sommes, elles aussi réelles et qui plus est impressionnantes, on peut se permettre d’être un peu enthousiastes, n’est-ce pas ?

A découvrir sur notre blog

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier!