Tirage-EuroMillions.net

Comment gagner à tous les coups… le patron de la loterie de Californie démissionne

Article publié le lundi 16 septembre 2019

Les mauvaises disent que ceux qui gagnent à tous les coups au loto sont ceux qui l’organisent. Et la démission du patron de la loterie de Californie, accusé d’avoir fait des dépenses allant bien au-delà du raisonnable, semble leur donner raison. Cependant, le fait que l’audit de la loterie a permis de dévoiler ces pratiques montrent qu’il y a un contrôle en place et qu’il fonctionne. En attendant, Hugo Lopez, qui était en poste depuis 2015, va devoir se trouver un nouvel emploi.

Voyages d’affaires bien arrosés, dépenses de millionnaire

Selon l’équipe qui a réalisé l’audit de la loterie de Californie, la direction a effectué des dépenses dignes des caprices d’un millionnaire du loto ou de l’EuroMillions. L’audit a été réalisé après qu’un employé de la loterie ait envoyé, sous le couvert de l’anonymat, des photos compromettantes mettant en exergue le comportement déplacé des cadres de la loterie californienne. On pouvait notamment voir sur ces clichés ses dirigeants dans un piano-bar, avec l’un d’entre eux dont la tête se trouvait dans le top de l’une de ses collègues. Le patron était présent sur place. Ils étaient censés participer à une conférence sur la vente.

« Ce genre de comportements non professionnels sont devenus monnaie courante à l’occasion des voyages d’affaires de l’équipe, » avait dénoncé l’employé. La lettre avait été écrite sur du papier à en-tête de la société. Le gouverneur, qui a reçu la missive, a donc commandité une enquête qui a débouché sur la démission du patron de la loterie. Le corbeau a également dénoncé du favoritisme dans les promotions et les embauches, ainsi que l’utilisation d’un langage non approprié.

Des dépenses douteuses

Un audit approfondi a ainsi été commandité par le gouverneur de l’époque. Plus de 300.000 $ d’achats douteux ont été mis en exergue. Par exemple, la direction a dépensé près de 17.000 $ pour acheter des stylos en forme de base-ball, pour 14.000 $ de casquettes et pour plus de 20.000 $ de cadeaux. En comptabilité, ces achats ont été rapportés en tant que « matériel de formation ». Des frais d’hôtel en contravention avec le règlement de la loterie, pour plus de 80.000 $, ont également été identifiés. En effet, le règlement stipule que lorsqu’une réunion a lieu à moins de 90 km du lieu de résidence, l’employé ne peut pas mettre une chambre d’hôtel dans ses frais.

Parmi les autres abus recensés, certains employés faisaient un stop dans des points de vente avant de se rendre au travail et sur le chemin de la maison afin de pouvoir réclamer indûment des indemnités kilométriques. Un manager a ainsi empoché plus de 13.000 $ de façon illégale. En général, la responsable de l’audit a dénoncé le grand laxisme de l’équipe dirigeante lorsqu’il s’agit de faire appliquer les règlements.

Devant le fait accompli, la direction de la loterie n’a pu que reconnaître ses torts. Le directeur a préféré démissionner, tout en se vantant dans la lettre adressée à ses employés de la croissance du chiffre d’affaires annuel de la loterie de Californie, qui est passé de 3 milliards à 7 milliards de dollars en 10 ans.

« Précédent:
» Suivant:

A découvrir sur notre blog

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier!