Tirage-EuroMillions.net

À refaire, je ne changerais rien : les confessions d’un arnaqueur de la loterie McDonald

Article publié le lundi 15 juin 2020

L’une des personnes condamnées dans l’arnaque McMillions a fait l’objet d’un documentaire de HBO. Celui-ci documente une fraude de 24 millions de dollars. L’un des protagonistes, qui sera bientôt joué par Ben Affleck dans un film qui raconte l’histoire, a déclaré au Daily Mail qu’il ne regrettait rien.

McMillions : des prix frauduleusement attribués

Andrew ‘AJ’ Glomb, trafiquant de drogue dans une vie antérieure, a expliqué n’avoir que très peu de regrets concernant son implication dans une fraude qui s’est étalée durant 12 ans. Il a finalement été arrêté par le FBI avec le cerveau de l’opération, qui sera interprété par Matt Damon au grand écran.

« À refaire, je le ferais encore, juste pour gagner tous ces millions et le mettre dans l’os du gouvernement. Et je donnerais 50 % de la somme à l’association caritative Ronald McDonald, » a-t-il déclaré.

L’homme de 77 ans essaye d’attirer l’attention sur lui dans le documentaire en espérant apparaître dans le film à venir. Cependant, son partenaire est moins loquace. Glomb a déclaré que Jacobson, à qui il parle régulièrement, ne s’est pas exprimé publiquement depuis sa condamnation en 2001 à 37 mois de prison pour fraude par courrier.

Cet ancien policier et directeur de la sécurité, que les gagnants appelaient Oncle Jerry, a caché son passé de criminel à la communauté de retraités d’Atlanta dans laquelle il vit aujourd’hui. Cependant, son identité a été révélée par le documentaire HBO à sa diffusion en février.

En 1989, Jacobson travaillait en tant que chef de la sécurité de Simon Marketing, une société qui se chargeait d’organiser des jeux et promotions de McDonald aux États-Unis. Les clients du fast-food avaient l’opportunité de gagner jusqu’à 1 million de dollars s’ils trouvaient une pièce de Monopoly dans leur repas.

Jacobson avait pour responsabilité de prendre livraison des pièces gagnantes fabriquées par une société d’Atlanta pour les acheminer ensuite vers les différents centres de production McDonald disséminés aux États-Unis.

Lorsqu’il a reçu par erreur une boîte d’autocollants de sécurité utilisés pour fermer les enveloppes, il a vu une opportunité. Il a alors commencé à subtiliser des pièces gagnantes. Celles-ci étaient ensuite redistribuées à des tiers en échange d’un pourcentage sur les gains.

La mafia impliquée ?

Au départ, Jacobson s’est associé avec un mafieux, Gennaro Colombo. Après le décès de celui-ci dans un accident de voiture en 1998, Glomb a pris le relais. Il a été impliqué dans le détournement de 8 millions de dollars.

Le FBI a ensuite reçu un tuyau concernant cette affaire. Grâce à des écoutes téléphoniques, ils ont fini par identifier les auteurs ainsi que les complices. Au total, McDonald’s et ses clients ont été escroqués de 24 millions en l’espace de 12 ans.

Le rôle de Glomb constituait à recruter des complices pour réclamer les prix usurpés. Il n’a aucun remords. Concernant ceux qui ont participé et qui se plaignent d’avoir été impliqués « à l’insu de leur plein gré », il botte en touche en disant que « quiconque a un cerveau sait que personne ne va vous donner 1 million de dollars comme ça. »

Il est convaincu que si le mouchard n’avait pas parlé au FBI, ils ne se seraient jamais fait attraper. Le plan original prévoyait de mettre un terme à l’arnaque avec le partage d’un super ticket gagnant de 5 millions de dollars.

Jacobson est resté en prison jusqu’en 2004 pour ensuite vivre à nouveau avec sa 7e femme dans un quartier de Géorgie.

Son compère n’aurait pas non plus de regrets, selon lui. Pour se dédouaner, il explique que Monopoly a gagné beaucoup d’argent en vendant ses jeux grâce à la promotion McDonald. Il accuse également le restaurant d’avoir rendu de nombreux enfants accros.

Où est l’argent ?

Dans le documentaire, le fils de Jacobson affirme que son père a encore beaucoup d’argent caché quelque part. Selon Glomb, il a probablement empoché plusieurs centaines de milliers de dollars grâce à la fraude. Mais il doute qu’il reste quoi que ce soit aujourd’hui.

« Je ne sais pas combien il a touché exactement. Mais il vit aujourd’hui dans une maison modeste. S’il avait 20 millions de dollars, il vivrait une vie totalement différente. Qu’a-t-il à perdre aujourd’hui ? De mon côté, même si j’ai distribué 8 millions de dollars, je n’en ai gagné que 614.000. C’est un rendement plutôt faible vu les chiffres, » a-t-il déclaré.

Glomb s’est également moqué de la soi-disant implication de la mafia avant qu’il prenne les choses en main.

« Les Colombo, liés à la mafia ? Non, ils étaient lié à leur c… (sic). Ce gars était tellement stupide, » a-t-il déclaré. « Quand je vendais de la drogue, ça m’arrivait souvent de rencontrer ce genre de type qui disait avoir un cousin, Louis la Lame. Et alors ? Ce sont des bobards.

C’est débile. Si les Colombo étaient dans la mafia, cela devait être les pires mafieux de l’histoire. Ils étaient bêtes comme leurs pieds. Ils ont distribué des tickets gagnants à des gens qui vivaient à quelques kilomètres l’un de l’autre. Rien que sur un code postal, ils ont fait 10 gagnants. Plus bête que ça, tu meurs. Ce n’est pas ça, le crime organisé, » a-t-il déclaré.

« Je faisais toujours très attention aux gens que je sélectionnais, » a-t-il déclaré. « Je les appelais, je prenais mes informations quant à leur situation. Je ne donnais pas 1 million au premier croquant venu qui acceptait. J’ai éliminé des candidats parce que je n’avais pas confiance en leur femme. »

« Précédent:

A découvrir sur notre blog

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier!