Tirage-EuroMillions.net

Des millions de tickets à gratter rappelés et détruits pour une raison cocasse

Article publié le lundi 27 mai 2019

Dans la vie de tous les jours, il n’est pas rare que des produits fassent l’objet d’un rappel. Découverte de l’utilisation d’une pièce défectueuse qui pourrait provoquer des conséquences fâcheuses, risques alimentaires, ce genre de choses arrive. C’est beaucoup plus rare avec la loterie, mais comme le montre cette histoire ce genre de couac n’est pas non plus à exclure dans le monde des jeux d’argent.

Un petit souci de vocabulaire avec le jeu Triple Cashword

Le jeu à gratter Triple Cashword exploite la thématique des mots croisés pour attirer les joueurs. Alors qu’une grand-mère grattait l’un de ces billets, elle a découvert un mot très grossier que l’on pourrait traduire par « pouffiasse » dans une version très édulcorée de l’original. Le mot ne se trouvait pas dans la grille elle-même, mais dans la liste des lettres qui doivent être utilisées pour former l’un des mots du mots-croisés.

Si la dame ne s’est pas offusquée plus que cela, en déclarant « qu’on l’avait déjà insultée avec des noms d’oiseaux bien pires », elle a néanmoins téléphoné à Camelot pour leur signaler la chose. On lui a alors expliqué que les lettres qui apparaissent dans la liste sont choisis aléatoirement par un ordinateur. Camelot n’a pas pensé à inclure dans son programme de sélection aléatoire une exclusion des mots offensants.

Une affaire jugée assez sérieuse pour initier un rappel

Etant dans l’incapacité de savoir quelles autres combinaisons de lettres se cachent parmi les billets en vente dans les magasins du Royaume-Uni, Camelot a purement et simplement préféré rappeler tous les tickets pour les détruire. Cela représente la bagatelle de 24 millions de tickets à gratter ! D’autres jeux utilisant un concept similaire vont faire l’objet de la même mesure.

Camelot, qui s’est attiré les foudres des joueurs de loto après avoir tenté de rendre son jeu de tirage plus attractif et contrer ainsi l’EuroMillions, semble ne vouloir prendre aucun risque. Un porte-parole de l’opérateur a déclaré :

« Même si les lettres sont choisies de façon totalement aléatoire, nous avons établi qu’il est possible que plusieurs mots grossiers apparaissent sur les tickets. C’est pourquoi nous sommes en train de retirer le jeu du marché. Par mesure de précaution, 2 autres jeux de lettres vont subir le même sort.

Il s’agit de l’unique cas qui nous a été rapporté. Cependant, nous avons contacté notre fournisseur afin de faire en sorte que cela n’arrive plus à l’avenir. »

« Précédent:
» Suivant:

A découvrir sur notre blog

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier!