Tirage-EuroMillions.net

20 ans plus tard, 2 grands gagnants du loto témoignent

Les histoires de grands gagnants du loto de l’EuroMillions dont la vie tourne au cauchemar ne manquent pas, comme si devenir riche grâce aux jeux de hasard était frappé d’une malédiction. Mais rassurez-vous, si les contes de fées qui tournent au cauchemar ne sont pas rares, c’est loin d’être systématique. Après tout, les grands gagnants discrets qui gèrent parfaitement l’après-jackpot intéressent bien moins la presse que ceux dont la vie part en vrille. Aujourd’hui, nous allons nous pencher sur le cas de Mark et Cheryl Brudenell, qui ont gagné en 1997 un peu moins d’un million de livres. Ce qui, à l’époque, offrait un pouvoir d’achat bien plus important, inflation oblige.

les Brudenell, grands gagnants du Loto

Certains diront que c’était justement une autre époque. Car 20 ans après avoir trouvé les 6 bons numéros du tirage du loto du 22 février 1997, Mark et Cheryl sont toujours ensemble et heureux alors qu’ils se sont mariés quand ils étaient très jeunes. Ils ont expliqué que cela ne les a changés en rien, et on peut les croire. Par contre, cela leur a permis de profiter d’opportunités incroyables et de parcourir le monde.

Même leurs enfants ont pris la nouvelle de façon raisonnable. Juste après avoir empoché leur million, ils ont demandé un survêtement de sport Kappa en guise de cadeau. Leur vie a basculé alors qu’ils étaient sur le point de se rendre dans leur pub favori pour passer une soirée conviviale entre amis. Ce soir-là, leurs 6 numéros ont été tirés, mais ils l’ignoraient. Ce n’est que plus tard qu’ils ont découvert qu’ils étaient devenus millionnaires, via le télétexte. Car dans les années 90, on était encore très loin des smartphones d’aujourd’hui.

Les souvenirs de cette découverte sont vagues. Il y avait bien sûr l’incrédulité, mais le reste est flou. Mark se souvient avoir appelé sa mère pour lui apprendre l’incroyable nouvelle. Son réflexe fut de ne pas croire son fiston. Faisant les 100 pas à la maison, ils ont décidé d’aller « beaucoup boire » dans un troquet pour fêter ça.

Pour ce couple, la régularité a payé : il jouait les mêmes numéros, semaine après semaine. À l’époque âgés de respectivement 32 et 30 ans, Mark et Cheryl ont appelé la loterie en soirée pour se manifester ; un rendez-vous fut fixé le lendemain. Après quoi Mark a dû se rendre à son travail. Le ticket fut mis en sécurité en dessous… d’un oreiller du couple.

Au moment de leur gain, ils avaient déjà 2 enfants, de 13 et 11 ans. Des amis. Une vie de famille rangée et sans histoire, et la fortune du loto n’a rien changé à cela. Cheryl a déclaré : « Si l’argent vous change, c’est qu’au fond vous êtes quelqu’un de superficiel. Je me souviens que certaines personnes chuchotaient, mais elles étaient simplement curieuses, il n’y avait rien de bien méchant. Nos amis et notre famille n’ont pas changé leur comportement avec nous. »

Les enfants furent excités, mais loin de faire des demandes outrancières. « Je me souviens, ils ont réagi comme des enfants réagiraient dans une telle situation. Ils m’ont dit maman, est-ce que je peux avoir un survêtement Kappa?  La première chose que nous avons faite, c’est de nous rendre au centre commercial Teesside Park pour leur acheter des tonnes de vêtements dont ils rêvaient. »

Mark avait des envies un brin plus onéreuses : « Une Jaguar. J’avais toujours rêvé de posséder une Jaguar. » Après avoir passé deux semaines de vacances de rêve en Jamaïque, le couple a déménagé dans une nouvelle maison. « Les enfants ont très bien réagi, ils ne se sont pas blasés pour la cause, d’ailleurs tout le monde est unanime pour le reconnaître, même les gens qui ne nous connaissent pas. »

Contrairement à de nombreux gagnants, Mark et Cheryl n’ont pas choisi de se réfugier dans l’anonymat. Mark a dû poser un lapin à son patron pour se rendre à la cérémonie de remise du chèque géant, mais il ne lui en a pas voulu. Il lui a simplement dit que s’il voulait continuer à travailler, son job l’attendait. Mais il n’y est pas retourné, tout comme sa femme. Après avoir pris du bon temps, notamment sur les terrains de golf, Mark a créé sa propre affaire, spécialisée dans les vérandas. Ils en ont également profité pour voyager aux quatre coins du monde.

« Sans l’argent du loto, nous n’aurions pas pu faire 99 % de nos voyages. Je n’aurais pas non plus su monter ma propre société, » a déclaré Mark. « Je ne pense pas que l’argent nous a changés, par contre il nous a offert des opportunités incroyables. »

Si 1 million ne semble pas énorme aujourd’hui, en 1997 c’était une tout autre somme, ce que confirme Mark : « aujourd’hui, vous devriez gagner 5 millions pour bénéficier du même impact, je pense. »

En conclusion : on peut devenir millionnaire et profiter de la vie sans perdre la tête.

Article publié le mardi 28 mars 2017

A découvrir sur notre blog

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier!