Tirage-EuroMillions.net

EuroMillions : toujours pas de gagnant, la cagnotte reste à 190 millions pour le tirage du 6 octobre

On s’active, on s’active, le super jackpot de 190 millions d’euros de l’EuroMillions n’a toujours pas trouvé preneur. Si bien que vous pouvez à nouveau tenter votre chance pour le tirage du 6 octobre 2017.

EuroMillions

Comme vous le savez probablement, le montant de la cagnotte ne bougera plus jusqu’à ce qu’un ou plusieurs gagnants (ou gagnantes) trouvent la combinaison magique vu que le jackpot de l’EuroMillions est plafonné à 190 millions. Pourquoi cette règle ? Nous vous révélons le fin mot de l’histoire.

Cagnotte de l’EuroMillions : 190 millions maximum

A la création de l’EuroMillions en 2004, les acteurs nationaux derrière la mise en place du super loto européen ne s’imaginent pas dépasser les 200 millions de cagnotte. On s’en approchera pourtant plusieurs fois, si bien qu’en 2012, les 9 pays qui organisent l’EuroMillions décident de plafonner la cagnotte à 190 millions. Un montant faramineux, mais qui reste encore très loin des super jackpots qu’il est possible de remporter aux États-Unis, qui peuvent parfois flirter avec le milliard.

Pourquoi avoir pris une telle décision ? Certains pays, dont la France, estiment qu’offrir des cagnottes de plus de 200 millions n’est pas décent. Cet avis est partagé par des nations telles que l’Espagne ou encore le Portugal. Comme on peut l’imaginer, les pays anglo-saxons ne sont pas du même avis. La Grande-Bretagne et l’Irlande ont d’ailleurs demandé à plusieurs reprises de relever ce plafond, mais ils se sont heurtés au veto des pays latins, où l’argent est plus tabou.

Ce rapport à l’argent qui est totalement différent  dans les pays de la langue de Shakespeare se retrouve d’ailleurs chez les grands gagnants. Alors qu’en France les chanceux qui remportent le jackpot de l’EuroMillions se gardent bien de révéler leur identité, les  Britanniques qui n’hésitent pas à se faire photographier avec leur chèque, ou d’apparaître publiquement pour des interviews, ne sont pas rares.

Et que se passe-t-il après plusieurs reports à 190 millions ?

Bien entendu, ce plafonnement n’est pas très juste pour les joueurs vu que les mises continuent d’affluer et que la cagnotte ne bouge pas. C’est pour cela qu’à partir de 190 millions, les reports sont limités à 5. Si, au 5e tirage à 190 millions personne n’a toujours trouvé la combinaison gagnante, les gains sont partagés entre les gagnants du second rang.

Verra-t-on ce plafond augmenter, comme celui de la dette aux États-Unis ? Sur la simple base de l’inflation, ce devrait être le cas. Mais qui sait, avec l’américanisation de la société, le plafond pourrait tout simplement disparaître. Après tout, pourquoi gagner 190 millions serait décent, et 210 millions indécent ? Au point où on en est…

Un ancien pilote de la RAF va s’envoler vers Hawaï grâce à l’EuroMillions

Encore un Britannique qui n’hésite pas à médiatiser son gain, nous vous présentons cette fois Jim Forbes, 50 ans. Cet ancien pilote de la RAF, qui travaille désormais comme chauffeur routier, va pouvoir s’offrir un beau voyage vers Hawaï après avoir gagné un montant de 650.000 livres à l’EuroMillions.

M. Forbes est du genre paresseux, il ne prend pas la peine de vérifier lui-même ses numéros. Il a pour habitude de tendre ses tickets à la caissière pour savoir s’il a eu de la chance. Lorsqu’elle lui a répondu « vous devez téléphoner à Camelot », il ne s’imaginait pas une seule seconde qu’on allait lui annoncer un gain à 6 chiffres. Il pensait avoir gagné quelques centaines ou quelques milliers de livres.

C’est donc au téléphone qu’il a appris qu’il avait gagné plus d’un demi-million, sur le parking du supermarché. Avant de lui annoncer le montant, on lui a demandé s’il était assis. Ce n’était pas vraiment le cas. Selon son propre aveu, les gens ont dû se demander ce qui lui prenait, tant sa réaction fut démonstrative.

Il a ensuite immédiatement téléphoné au travail pour prendre congé et célébrer dignement la bonne nouvelle. C’est d’ailleurs durant son jour de congé qu’il a vraiment réalisé ce qu’il venait de se produire. Il en a d’ailleurs même pleuré. Si le couple n’a pas décidé de prendre sa retraite, ils vont tout de même alléger leurs horaires de travail afin de pouvoir plus profiter de la vie de famille.

Il a des projets plein la tête : son voyage à Hawaï, mais aussi devenir propriétaire pour la première fois de sa vie alors qu’il a toujours été locataire. Passer Noël à New York est également en haut de sa liste, tout comme l’achat d’un mobile home pour profiter de ses désormais longs week-ends.

Des parieurs furieux : le jockey de leur cheval se vautre à quelques mètres de la ligne d’arrivée

Imaginez la scène : vous pariez gros sur un cheval, il fait la course en tête pendant le plus clair du temps mais arrivé à quelques mètres de la ligne d’arrivée, la cavalière sort accidentellement un pied de l’étrier et tombe sur la piste. C’est pourtant ce qui s’est passé dans une course de Southwell.

Le cheval nommé Stick to The Plan, ou plutôt mal nommé vu les circonstances (« on s’en tient au plan »), était le favori de la course. Il n’a pas déçu ceux qui lui ont fait confiance tandis qu’il a rapidement pris la tête de la course. Alors qu’il était sur le point de franchir la ligne d’arrivée, l’impensable s’est produit : la cavalière a chuté de son destrier, de façon assez maladroite, pour finir sur la pelouse de l’hippodrome. Son cheval a bien franchi la ligne, mais pour que l’arrivée soit validée le cavalier doit bien entendu être sur le cheval. Stick To The Plan a donc été déclaré non arrivé, pour le malheur de nombreux parieurs.

Certains bookmakers britanniques ont eu beau faire un geste commercial envers leurs clients qui ont été les dindons de la farce (par ex leur offrir un pari gratuit de 25 livres), il n’empêche que les réactions désabusées ont fusé sur les réseaux sociaux. « Absolument ridicule », « désolé, mais c’est une véritable honte. Cette personne devrait être bannie. Les parieurs mettent en jeu leur argent durement gagné sur ces chevaux et ces jockeys », a-t-on notamment pu lire.

Article publié le jeudi 5 octobre 2017

A découvrir sur notre blog

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier!