Tirage-EuroMillions.net

Un camionneur de 56 ans empocheles 298 millions du Powerball

Article publié le dimanche 27 janvier 2019

C’est un joueur originaire de Brooklyn qui est l’heureux gagnant de la cagnotte de 298 millions du Powerball. Le chauffeur routier de 56 ans n’a pas perdu de temps pour prendre sa retraite : ayant appris la nouvelle dans le point de vente du billet, il n’a pas pu contenir son enthousiasme en criant sa joie et en annonçant sa démission immédiate.

Dave Johnson

Dave Johnson, puisque c’est de lui qu’il s’agit, était en arrêt maladie depuis quelques jours lorsque cela est arrivé. Il devrait cependant se rendre à son travail afin d’obtenir sa prime de fin d’année, c’est pourquoi il s’est rendu fortement diminué chez son employeur le 26 décembre.

Avant de retourner au travail, le New-yorkais d’origine jamaïcaine a fait un crochet par une station-service afin de faire le plein de son poids lourd, comme il le fait chaque jour avant sa tournée. Vu qu’il avait 5 $ en poche, il s’est dit « pourquoi ne pas jouer au Powerball » ?

Toujours malade et tellement atteint, il ne s’est pas soucié du tirage cette soireé-là, préférant se reposer. Le lendemain il était de nouveau en congé maladie, terrassé.

C’est alors que l’un de ses collègues lui apprend que le ticket gagnant du Powerball a été vendu dans la station service où il a l’habitude de faire le plein de son camion. Mais il a fallu quelques jours au chauffeur pour récupérer et pouvoir retourner à la station service afin de faire vérifier son ticket. C’est alors qu’il a appris la nouvelle incroyable : les numéros gagnants, à savoir le 5, 25, 38, 52 et 67 + la Powerball 24 se trouvaient sur son ticket. Il était l’unique vainqueur du jackpot de 298 milliards de dollars.

Une joie non dissimulée

C’est alors que les effusions de joie du gagnant ont commencé à se manifester. Cela a ainsi commencé directement à la station-service. Comme l’a avoué le grand gagnant, il s’est mis à crier « oh mon dieu, mon dieu », bondissant dans tous les sens dans le magasin. C’est alors que le caissier, qui le connaît bien, lui a dit : « Dave, tu as vraiment gagné le gros lot ! »

Sa première idée de millionnaire lui est alors venue à la tête : démissionner sur le champ. « Je suis remonté dans ma voiture, j’ai mis de la musique et j’ai foncé à la maison. » Il a ensuite appelé sa famille pour leur dire qu’il était devenu riche comme Crésus et que plus jamais il ne travaillerait.

Il a attendu le 2 janvier pour se manifester auprès de la loterie afin de réclamer son jackpot. Pendant ces quelques jours, il a caché le ticket gagnant dans la poche d’une veste quelconque. Il a procédé ainsi sur base du raisonnement suivant : si des voleurs devaient pénétrer dans son habitation, ils chercheraient des objets de valeur au lieu de lui faire les poches.

114 millions nets en poche

Aux États-Unis, les gains du loto sont taxés à l’échelle fédérale et locale. Les montants communiqués sont ceux que les gagnants peuvent empocher via des paiements annuels, la somme fond déjà lorsqu’ils réclament la totalité de leur gain d’un coup. Dans le cas de ce gagnant, le chèque s’élevait à 180 millions. Et après les différentes taxes dues, à 114 millions. Largement de quoi permettre à Monsieur Johnson de choisir son lieu de résidence. Il a néanmoins décidé de rester fidèle à New York City. Il va tout de même se faire un petit plaisir, à savoir une Porsche rouge.

Cette bonne nouvelle fait suite à une succession de tirages chanceux pour les New-yorkais. Le 1er janvier 2019, un habitant de Long Island a remporté les 425 millions du Mega Millions. Mais il ne s’est toujours pas manifesté auprès des organisateurs de la loterie. En novembre, c’est un retraité de Manhattan de 67 ans qui a émargé au premier rang d’un tirage doté d’une cagnotte de 688 millions de dollars. Et en mai, c’est un jackpot de 245 millions qui tombaient du côté de Staten Island.

A découvrir sur notre blog

Vos commentaires

je suis riche d’esprit et l’amour dans mon cœur j’ai la BARAKA