Tirage-EuroMillions.net

Loto : jackpot historique de 1,6 milliard aux États-Unis

Au moins 1,6 milliard de dollars, soit le plus gros jackpot de l’histoire du loto aux États-Unis, est mis en jeu à l’occasion du prochain tirage du Mega Millions. Vendredi dernier, aucun joueur n’est parvenu à trouver la combinaison gagnante, une fois de plus.

Mega Millions

Pour gagner cette somme, il aurait fallu jouer les 15, 23, 53, 65, 70 ainsi que la Mega Ball 7. Avec ce nouveau record, il s’agit d’un record historique pour les États-Unis, tous jeux de loto confondus. Si un seul gagnant émarge au premier rang, il aura le choix entre recevoir immédiatement la somme de 904 millions de dollars, ou empocher 1,6 milliard sur 29 ans (soit plus de 55 millions de dollars par an avant impôt).

Le record précédent avait été fixé par le Powerball en 2016, avec un jackpot de 1,586 milliard de dollars. Sa cagnotte est actuellement de 470 millions de dollars.

Le Mega Millions : un EuroMillions à l’américaine

Chaque État qui a légiféré en faveur du loto dispose de son propre jeu. Il existe également des lotos à l’échelle fédérale, comme le Powerball ou le Mega Millions. Celui-ci est organisé dans 44 états des USA, ainsi que dans les îles Vierges et dans le District de Columbia.

En cas de gagnants multiples, ils devront se partager le jackpot. Le record précédent de la cagnotte du Mega Millions, de 656 millions de dollars, avait d’ailleurs été partagé en mars 2012 entre 3 chanceux originaires du Kansas, de l’Illinois et du Maryland.

24 reports pour cette cagnotte de 1,6 milliard

Cela fait 24 tirages que le Mega Millions ne trouve pas preneur, soit 12 semaines pour ce jeu de tirage bihebdomadaire. Il faut remonter au 24 juillet 2018 pour retrouver la trace du dernier gagnant de la cagnotte. Elle s’élevait alors à 543 millions de dollars, ce sont 11 collègues qui avaient raflé la mise en Californie.

Les chances de décrocher le jackpot du Mega Millions sont d’une sur 302.575.350, tandis que la probabilité de gagner quelque chose est d’une sur 24.

Une mère célibataire exige un test de paternité d’un grand gagnant de l’EuroMillions

Gagner à l’EuroMillions permet de s’assurer un train de vie confortable. En ce qui concerne la médiatisation, cela peut être positif comme négatif en fonction du goût du grand gagnant pour la célébrité. Mais même pour les apprentis vedettes, cela peut tourner au vinaigre. Par exemple lorsque quelqu’un vous demande de passer un test de paternité car elle pense que vous êtes le père de son fils.

Neil Trotter a gagné plus de 100 millions à l’Euromillions, en 2014. Et voici que 4 ans plus tard, une dame avec qui il aurait entretenu des rapports très intimes demande un test de paternité car elle pense que le millionnaire est le père de son enfant. Celui-ci a tout de même 18 ans… Mais si le lien devait être avéré, elle souhaite toucher les antécédents de pension alimentaire. En tout, elle demanderait environ 100.000 £. Elle aurait également pris contact avec son supposé ex via Facebook, en proposant un arrangement à l’amiable de 5 millions de livres sterling.

Le grand gagnant de l’EuroMillions soutient de son côté qu’il ne se souvient absolument pas d’elle. Elle affirme ne jamais avoir essayé de faire valoir ses droits en raison des frais d’avocat que la procédure engendrerait.

Cette mère célibataire qui a du mal à nouer les 2 bouts a déclaré : « L’année dernière, j’ai eu les huissiers qui sont venus frapper à ma porte pour tenter de m’expulser en raison de retards de loyer. Alors que lui, il profite de ses millions sans se soucier du reste du monde. Liam est le portrait craché de Neil. S’il souhaite le nier alors je dis qu’il le prouve, qu’il fasse un test de paternité. »

Cette dame, dont le nom est Dawn, affirme avoir fréquenté épisodiquement Neil pendant une année après leur rencontre au printemps 1998. Mr Trotter a gagné à l’EuroMillions en 2014.

La première photo que Liam aurait vu de son supposé père, c’est celle sur laquelle il sabre le champagne après sa victoire retentissante à la loterie européenne. Il aurait déclaré aux journaux britanniques : « je ne cours pas après ses millions, mais s’il veut me donner de l’argent je ne vais pas me plaindre. Je souhaite juste qu’il agisse de façon responsable, comme le fait un père envers son fils. Je me souviens avoir dit à maman qu’elle aurait davantage mérité ce jackpot, elle travaille tellement dur. Mais malgré tout, j’aimerais bien le rencontrer un jour. »

Autre son de cloche du côté de Neil, qui affirme que Dawn n’est qu’une personne parmi des centaines qui en ont après son argent. Il a déclaré : « il y a des tas de gens qui m’ont contacté sur Facebook. Si on les croit, je dois avoir environ 4 millions d’enfants dans ce pays. Tout le monde veut un peu d’argent. »

Elle a déclaré qu’elle l’avait rencontré lorsqu’elle était serveuse dans un café situé à 2 km du garage où Neil travaillait en tant que mécanicien. Elle a précisé qu’il venait souvent la chercher dans sa voiture rouge avec des plaques personnalisées NJT.

Dawn serait tombée enceinte quelques semaines après leur séparation. « Lorsque j’ai découvert que j’étais enceinte, je savais que le père était Neil car je ne voyais personne d’autre. » Elle lui aurait téléphoné pour lui apprendre la nouvelle, il lui aurait répondu qu’il lui avait dit ne plus vouloir d’enfants pour ensuite lui souhaiter bonne chance et raccrocher.

 

Article publié le lundi 22 octobre 2018

A découvrir sur notre blog

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier!