Tirage-EuroMillions.net

Les achats les plus fous des grands gagnants du loto

Article publié le lundi 3 décembre 2018

Les grands gagnants du loto et de l’EuroMillions peuvent non seulement dire adieu à leurs soucis financiers… pour autant qu’ils gèrent bien leur argent. Mais gagner à la loterie, c’est aussi pouvoir s’offrir des plaisirs un peu démesurés, voire complètement extravagants pour certains. Et sur des milliers et des milliers de grands gagnants, il y en a fatalement qui font des acquisitions très originales, voire complètement folles.

tickets de loto

Dans cet article, nous vous proposons une petite compilation des achats les plus fous des grands gagnants du loto… de l’achat d’un terrain sur la Lune à un parc aquatique en passant par un casino privé.

Une usine de feux d’artifice

Debbie Mather a eu la chance de gagner au loto en 2005. Elle a profité de cet argent pour notamment investir, dont dans une usine de feux d’artifice. On est bien loin des regrets émis par certains gagnants pour qui les choses ont mal tournés. Comme elle l’a déclaré au Lancashire Post : « on dit que l’argent n’achète pas le bonheur, mais il m’a certainement servi à acheter la satisfaction. »

Investir dans un club de foot

En Grande-Bretagne, le football est une véritable institution. Il est rare de ne pas être le fervent supporter d’un club, même de division inférieure. Lorsque le Livingston FC s’est retrouvé empêtré dans des problèmes financiers, John McGuinness n’a pas hésité à voler à son secours. Il faut dire qu’ayant gagné 10 millions de livres en 1997, il avait les moyens. Il n’a pas racheté le club, mais il a prêté de l’argent. Beaucoup d’argent. Malheureusement pour lui, les choses ont mal tourné, si bien qu’il s’est retrouvé ruiné pour avoir voulu aider le club de son cœur.

Implants mammaires pour tout le monde

En 2005, Sarah Cockings a remporté la coquette somme de 3 millions de livres. Elle s’est montrée généreuse avec ses sœurs… notamment en leur offrant à chacune une paire de seins neufs, « pour améliorer leur confiance en soi ».

Une distillerie

Outre le football, dans le nord des îles le whisky est également très populaire. Quand Peter Lavery a gagné 10 millions de livres en 1996, il s’est décidé à racheter une distillerie. Il a fait l’acquisition de la maison qui produit le célèbre whisky Danny Boy, un spiritueux de 15 ans d’âge de qualité puisqu’il se vend 300 livres la bouteille. La société existe toujours, Mr Lavery semble donc bien mener sa barque.

Des chevaux de course

Roy Gibney a gagné 7,5 millions de livres en 1998. On peut dire que ce gagnant se la coule douce depuis. Il s’est acheté une vaste propriété de 6 chambres à coucher avec jacuzzi, bar, mini casino, lac, bois privé, salle de gym, bar… En plus de tout ceci, il s’est offert 3 chevaux de course. Sans oublier la piscine intérieure, avec le montant de son gain, la date ainsi que les numéros gagnants du loto dessinés dans la mosaïque du fond du bassin.

On pourrait croire qu’il est du genre à claquer tout son argent, mais aujourd’hui il continue de vivre de son jackpot. Il a déclaré : « aujourd’hui je suis beaucoup moins dépensier, par contre je continue de vivre la vie insouciante que m’a offerte le loto. Je passe mon temps entre ma villa à Chypre et ma maison en Grande-Bretagne. »

Un parc aquatique

Il est difficile de dire non à un parc aquatique, même pour les adultes. Mais il faut croire que John Kutey est un inconditionnel, car il s’est fait installer un parc aquatique dans son jardin.

1 million pour légaliser la marijuana

Certains amateurs de joints sont très engagés pour légaliser la substance qu’ils aiment ajouter dans le tabac de leurs cigarettes. Un gagnant a fait un don d’un million de dollars à 420, une organisation qui milite pour la légalisation de la marijuana (et qui obtient des résultats aux États-Unis). Comment s’appelle-t-il ? Vous ne devinerez jamais, son nom est Bob Erb. C’est le genre de chose qui ne s’invente pas !

Une émission de télévision

Pourquoi ne pas devenir producteur quand on est devenu pleins aux as ? C’est le chemin qu’a pris Jonathan Vargas après avoir gagné 35 millions de dollars. Quel genre d’émission a-t-il monté ? On est très loin des documents animaliers ou des enquêtes d’investigation : il a créé un show intitulée « Wrestlicious », soit des combats de lutte mettant en scène des femmes très légèrement vêtues.

 

A découvrir sur notre blog

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier!