Tirage-EuroMillions.net

À 87 ans, il est devenu le plus vieux gagnant du loto

Article publié le lundi 26 février 2018

Un grand-père, qui a participé à la Seconde Guerre mondiale en tant que membre de la RAF, a fondu en larmes alors qu’il célébrait en famille son gain de 18 millions de livres au loto. Pourtant, il avait annoncé son triomphe : durant ces dernières années, il répétait à ses enfants et à sa femme que gagner le jackpot n’était qu’une question de temps.

Banfield

Dennis Banfield, âgé de 87 ans, est devenu avec sa femme de 83 ans le couple le plus âgé à trouver la combinaison gagnante du loto (même si c’est la machine à qui doivent revenir les honneurs d’avoir sélectionné les bons numéros). Ils ont été récompensés de leur patience après 30 années de tentatives infructueuses. C’est-à-dire depuis les débuts mêmes du loto outre-Manche, à raison de 3 tickets par semaine.

L’ancien électricien, qui est aussi servi dans l’armée de son pays, a révélé que durant ces derniers mois sa femme lui avait demandé d’arrêter de jouer au loto vu qu’il ne « gagne jamais rien ».

Monsieur Banfield a préféré ignorer les conseils de sa tendre moitié. Il a continué de valider des grilles tirage après tirage. Et lorsqu’il s’est retrouvé hospitalisé durant les fêtes de fin d’année, il a même lourdement insisté pour que sa femme joue à sa place.

On n’est jamais trop vieux pour gagner

Certains diront que gagner au loto n’a pas la même saveur lorsqu’on a 87 ans. En effet, ce monsieur a plutôt sa vie derrière lui, que va-t-il bien pouvoir faire de son argent ? Aucune importance pour Monsieur Banfield, car il ne jouait pas pour lui, mais pour ses filles. En jouant au loto, il espérait un jour pouvoir les mettre à l’abri financièrement jusqu’à la fin de leurs jours. Elles sont au nombre de 2. Tina a 54 ans et Karen 51 ans. C’est donc mission accomplie pour l’ancien de la RAF. Et après 25 ans d’achats de tickets tous les mercredis, vendredis et samedis, ce joueur déterminé a fini par être récompensé.

C’est le dimanche, en vérifiant son ticket, qu’il a compris qu’il était l’heureux gagnant de la cagnotte. Et tandis qu’il récitait les chiffres, sa compagne depuis 60 ans lui a demandé : « mais qui pourrait avoir ces chiffres ? ». Il a répondu : « je les ai », ce qui a mis Madame Banfield dans tous ses états.

La petite famille a été célébrer son succès dans un restaurant sans prétention de la région. Quand le gagnant a annoncé la bonne nouvelle à ses filles, elles lui ont répondu que ce n’était pas le 1er avril.

Pas de déménagement en vue… à moins que

Mr Banfield a déclaré ne pas être pressé de quitter la demeure qu’il occupe dans un village situé près de Bristol depuis près d’un demi-siècle. Par contre, il serait bien tenté de s’offrir les services d’une voiture avec chauffeur en raison de son genou qui le fait souffrir. Le couple pourrait néanmoins déménager dans un avenir proche, mais pour prendre ses quartiers dans un bungalow plus petit, les escaliers posant problème au genou du gagnant.

Chacune des filles de l’heureux élu recevra 1/3 du jackpot, à savoir 6 millions de livres. Mr Banfield gardera donc également 6 millions, de quoi mitiger aisément ses petits soucis de mobilité. Ses filles et ses petits-enfants vont profiter de cet argent comme il se doit, à savoir pour voyager, s’offrir de nouvelles voitures et disposer d’un bas de laine extrêmement confortable pour aborder l’avenir avec sérénité.

Camelot, l’opérateur du loto en Grande-Bretagne, a confirmé que ce couple est le plus âgé à avoir remporté plus d’un million de livres.

Mr Banfield a participé à la seconde guerre mondiale sur plusieurs fronts : aux Pays-Bas, en Allemagne et en Italie. Il a même été affecté durant tout un moment en Égypte. En plaisantant, il a dit qu’il avait adoré son séjour là-bas et qu’il était peut-être le moment d’y acheter un bungalow. Mais, plus sérieusement, il va probablement remplacer sa petite Nissan Micra avec quelque chose d’un peu plus luxueux. « Mais sûrement pas une Ferrari ou une Maserati, » a-t-il précisé.

Karen, la benjamine de la famille, n’envisage pas de quitter son emploi d’infirmière. Par contre, elle va se laisser tenter par un sac à main Mulberry. Tina, qui est fonctionnaire, souhaite emmener sa mère assister à une grande rencontre de rugby. Elle souhaite également avoir des places privilégiées à Twickenham.

Grâce au loto, c’est toute une famille qui est comblée. Concrétiser des ambitions immobilières, réaliser des rêves comme assister à de grands événements sportifs internationaux… tout devient possible quand on joue et qu’on a la chance de son côté.

A découvrir sur notre blog

Vos commentaires

🙂

de toute façon c est toujours les vieux qui gagne 78% ou les blinder de fric

Voilà encore quelques bon heureux ! Puisse cet argent laisser la vie à ces braves gens encore de nombreuses années.