Tirage-EuroMillions.net

5 fonctionnaires décrochent un jackpot de 60 millions le vendredi 13

Article publié le lundi 30 juillet 2018

Si, parmi ces fonctionnaires, il y avait des adeptes de la théorie selon laquelle le vendredi 13 est un jour qui porte malheur, ils ont probablement changé d’avis. À l’occasion du dernier vendredi 13, à savoir celui du mois de juin 2018, 5 fonctionnaires et amis qui vivent du côté d’Ottawa ont décroché le jackpot du loto de 60 millions de dollars. La cérémonie de remise du chèque géant a eu lieu le 19 juillet dernier.

5 gagnants du loto au Canada

Il a presque oublié de valider le ticket de loto

Ces 5 collègues qui travaillent dans le département informatique du gouvernement fédéral du Canada, du côté d’Ottawa, validaient tour à tour leur grille. Cela fait presque 10 ans qu’au lieu de faire une cagnotte, ils utilisent ce système bien plus simple : chacun était chargé d’acheter un billet. Cette semaine-là, c’était au tour de Bryan Redman de valider la grille de son groupe composé de Christopher Beazley, Gilles Dionne, Norman MacDonald et Stephane Dionne . Mais il a presque oublié.

Les compères sont vite devenus amis. En plus de jouer au loto ensemble, ils s’adonnent au covoiturage. Ils se voient souvent en dehors des heures de travail, en compagnie de leurs épouses et des neuf enfants des 5 couples. Cela fait 10 ans qu’ils tentent leur chance au loto, et la chance a enfin fini par leur sourire… et tout cela un vendredi 13, tout simplement car Bryan Redman s’est retrouvé à court de carburant. S’étant arrêté pour faire le plein, il s’est souvenu de valider la grille de loto, ce qu’il a fait dans la station-service.

« J’ai vérifié le lendemain le résultat du tirage du loto. Je fus littéralement choqué de voir apparaître sur mon écran le chiffre de 60 millions de dollars, » a-t-il déclaré à l’occasion de la conférence de presse traditionnelle. « Je l’ai à nouveau scanné car je ne pouvais pas y croire. » Mais le résultat fut identique. Il a alors bondi dans sa voiture pour se rendre dans le point de vente le plus proche pour vérifier à nouveau. Lorsque la machine a confirmé ce que l’application de son téléphone lui indiquait, Monsieur Redman s’est à nouveau précipité dans sa voiture, a verrouillé les portes pour ensuite téléphoner à ses amis et collègues. Mais personne n’a répondu, tandis que le grand gagnant tremblait et avait les larmes aux yeux.

Son collègue Gilles a fini par répondre, réveillé par la sonnerie insistante de son téléphone. Encore endormi, il a entendu de l’autre côté de la ligne son collègue crier « on l’a fait, on l’a fait ». Il lui a fallu un bon moment pour comprendre de quoi il s’agissait. « Il se peut que des insanités soient sorties de ma bouche, » a-t-il déclaré, sourire aux lèvres.

Les 5 amis ont alors convenu de se voir le soir même afin de valider ensemble le ticket dans un point de vente. Une vidéo de sécurité basse résolution a enregistré le quintette se rendre dans celui-ci de façon aussi assurée que des personnes qui transporteraient sur elles 60 millions de dollars. Le ticket a alors été sorti d’une pochette en plastique pour être remis avec grande précaution au caissier. Celui-ci a scanné le ticket pour ensuite porter la main à sa bouche d’étonnement, d’une façon aussi expressive qu’un emoji. Il a ensuite fait quelques pas en arrière alors que les 5 amis avaient le sourire jusqu’aux oreilles. L’un d’entre eux a même pris une photo pour immortaliser la scène, tandis que les autres s’embrassaient et se congratulaient.

Les 5 copains ont fait ensuite profil bas pendant les jours qui ont suivi, jusqu’à la fameuse conférence de presse organisée par le loto du Canada à Toronto. Mais la rumeur s’est vite propagée du côté de chez Payments Canada, la société publique qui gère l’infrastructure utilisée par les institutions financières canadiennes pour laquelle travaillent 4 des 5 gagnants.

Le PDG de la société, Guerry Gaetz, se trouvait justement par le hasard de son agenda à Toronto pour quelques réunions. Il a reçu pendant la journée quelques textos de collègues pour l’informer, mais aussi de managers qui s’inquiétaient déjà de comment ils allaient assurer la relève en cas de départ groupé. Le patron a déclaré : « Je n’ai jamais vu une nouvelle circuler aussi rapidement. Cela m’a bien fait rire, je suis vraiment content pour eux. »

Le PDG ne s’est pas inquiété en cas de démission. Il a déclaré : « Nous sommes responsables d’une infrastructure cruciale pour le pays, nous avons des tas de scénarios de secours en cas de catastrophes, notamment naturelles. Nous sommes donc préparés à ce genre d’événement, qui est de la petite bière par rapport aux choses pour lesquelles nous devons nous préparer. »

Il n’y a pour l’instant aucun souci vu que les 5 amis ont continué de se présenter au bureau et n’ont pas remis de lettre de démission. Il est clair que ce sont des gens intelligents qui ne vont pas quitter leur emploi sur un coup de tête pour se lancer dans une frénésie d’achats.

Gilles a notamment déclaré qu’ils veulent dépenser sagement cet argent. Stéphane a ajouté durant la conférence de presse : « nous avons entendu toutes ces histoires tragiques de grands gagnants, nous ne voulons pas que cela nous arrive. Nous prenons donc le temps de la réflexion, de nous assurer que nous prenons les bonnes décisions en gardant la tête froide. »

Cela a quelque peu refroidi les journalistes présents sur place. L’un d’entre notamment demandé si personne n’allait s’offrir un bateau ou quelque chose ainsi. Il a dû se contenter d’une réponse négative. « La famille d’abord » : tel fut la réponse collégiale de ces sympathiques gagnants.

A découvrir sur notre blog

Vos commentaires

Belle histoire !