Tirage-EuroMillions.net

Les paris fous des Chinois durant la coupe du monde avant France-Belgique

Français et Belges constituent la majorité de l’audience de ce site. Il se fait que c’est l’affiche des demi-finales de la coupe du monde de football qui a lieu en ce moment en Russie. Demain, les voisins se disputeront à Saint-Pétersbourg une place tant convoitée pour la finale. La France pour répéter son exploit de 1998, la Belgique pour inscrire pour la première fois de son histoire son nom au palmarès de la compétition footballistique la plus prestigieuse de la planète.

paris en Chine sur la coupe du monde

Paris/Bruxelles, l’effervescence est déjà bien présente

Que les fans de football se trouvent à l’Ouest ou à l’est de Quiévrain, la pression est déjà en train de monter. Elle est encore plus palpable en Belgique, une nation de 11 millions d’habitants qui n’aura probablement plus d’opportunité réelle de remporter la coupe du monde tant cette génération est exceptionnelle. Mais les fans de foot français sont également surexcités. La dernière victoire date d’il y a 20 ans. Ce genre d’opportunité ne se présente pas tous les jours, d’autant que l’Angleterre et la Croatie ne semblent pas présenter une opposition plus forte, bien au contraire, que les équipes éliminées précédemment par nos 2 équipes « gauloises ». Sans manquer de respect au finaliste de l’autre tableau, France-Belgique se présente comme une finale avant la lettre.

Outre les fans de sport qui s’impatientent, un autre public attend ce match, mais pour des raisons bien plus matérialistes. Il s’agit du public des parieurs, qui seront au moins aussi excités que les supporters, si pas plus, en fonction des montants qui sont mis en jeu. La Chine a beau avoir échoué au stade des qualifications, les Chinois suivent la coupe du monde de façon religieuse. En grande partie car ils sont passionnés par les paris.

Plus de 3 milliards d’euros de paris en Chine depuis le début de la coupe du monde !

Les Chinois sont joueurs. Pour preuve, depuis le début de la coupe du monde ils ont misé plus de 3 milliards d’euros (28,6 milliards de yuans selon le China Sports Lottery Management Centre, chiffre cité par l’AFP). Un chiffre qui explose les records précédents, alors que « seulement » 11,5 milliards de yuans ont servi à alimenter les pronostics des joueurs chinois durant la coupe du monde au Brésil de 2014. De plus, il s’agit de chiffres officiels qui ne prennent pas en compte les paris illégaux, qui sont largement répandus dans l’empire du Milieu.

On pourrait dire que les Chinois se consolent de la non-qualification de leur équipe en pariant sur les équipes participantes. La qualification de la Chine est pourtant un objectif sur lequel travaille d’arrache-pied le gouvernement de Pékin.

La folie des paris sportifs en Chine

Si les Chinois qui pariaient sur le football ne représentaient pas la majorité, aujourd’hui tout le monde ou presque tente sa chance. Les paris sportifs ont permis l’émergence d’un secteur économique important. L’AFP cite l’exemple d’un ancien concessionnaire automobile qui s’est reconverti en bookmaker. Ses affaires sont florissantes, surtout depuis le début de la coupe du monde. Les paris quotidiens sont 10 fois plus importants qu’avant le début de l’événement sportif en Russie. Comme il l’explique, « malgré l’absence de la Chine dans le tournoi la coupe du monde a suscité l’intérêt de personne qui n’étaient pas intéressé par le football ». Il poursuit :

« Tout le monde regarde les matchs. Ceux qui ne pariaient pas le font. » En plus de prendre des paris sur place, des employés enregistrent les mises des joueurs par téléphone.

Fortunes diverses…

À l’instar de nombreux parieurs de par le monde, de nombreux joueurs chinois ont perdu de petites fortunes à l’occasion des grandes surprises du tournoi. En particulier la déroute de l’Allemagne, championne en titre, qui n’est pas parvenue à s’extraire de son groupe pour la première fois depuis 1938.

Li Feng, un parieur qui a installé un écran géant dans son établissement spécialisé dans le poulet frit, a déclaré avoir perdu 1000 yuans (environ 130 €) à cause d’un pari sur la victoire de la Mannschaft contre la Corée du Sud. Comme vous le savez, celle-ci a provoqué la sensation en s’imposant face à l’une des grandes favorites du tournoi, et en renvoyant ce faisant l’Allemagne à la maison au stade des groupes. Les Allemands furent abattus, mais de nombreux parieurs aussi. « Aucune personne saine d’esprit n’a parié sur la Corée du Sud, » a-t-il déclaré avec amertume.

Gao Liushun a quant à lui perdu une somme substantielle à cause de l’Argentine. Ayant apparemment une confiance inébranlable en Messi, il a décidé de doubler la mise contre la France « pour récupérer ce qu’il avait perdu » à cause de l’Albiceleste. Pour voir 1000 yuans supplémentaires s’évaporer, sa plus grosse perte depuis le début de la coupe du monde.

Les jeux d’argent sont pourtant illégaux en Chine

La Chine est un pays complexe, parfois bourré de contradictions. C’est notamment le cas en ce qui concerne les jeux d’argent. Ils sont techniquement illégaux, mais offerts dans des centres de paris officiels gérés par l’État. Les profits sont utilisés pour financer le développement du sport, notamment la formation ou encore la construction d’infrastructures.

Article publié le lundi 9 juillet 2018

A découvrir sur notre blog

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier!