Tirage-EuroMillions.net

Hilarant, sauf pour lui : voici une nouvelle victime d’un faux ticket à gratter

Les magasins de farces et attrapes regorgent de trésors pour les personnes en qui un clown sommeille. À côté des gadgets plutôt bas de gamme tels que les faux étrons et compagnie (et encore, bien utilisé cela peut le faire), il y a des choses un peu plus intéressantes, comme les faux tickets à gratter.

ticket à gratter

Le faux ticket à gratter, une arme à double tranchant

Le principe du faux ticket à gratter est simple : il s’agit d’un billet émis par une loterie fictive qui est tout à fait factice. C’est indiqué sur les caractères imprimés, que personne ne lit, bien entendu. Si les personnes familières aux jeux de grattage ne tomberont pas dans le panneau à moins d’être extrêmement naïves, pour les autres il est difficile d’identifier au premier du coup d’œil la supercherie.

Autrefois ce genre de farce ne profitait qu’aux protagonistes de la scène, mais grâce à la démocratisation des téléphones équipés de caméras un nombre illimité de personnes peut profiter de ces moments hilarants. Nous vous avions déjà présenté un cas qui avait eu lieu dans un pub de Grande-Bretagne. Aujourd’hui, la victime est un employé chargé de la maintenance des égouts. Il a été piégé par son collègue alors qu’il se trouvait dans l’utilitaire qui lui sert d’outil de travail du côté de Manchester.

Alors qu’il venait d’aller faire une course au supermarché, le farceur a brandi des tickets de loterie qu’il venait soi-disant d’acheter à son ami Gareth. Ceux-ci provenaient bien entendu d’un magasin de farces et attrapes. Pour faire plus crédible, il s’est mis à gratter des tickets en compagnie de son collègue. Et ce qui devait arriver arriva : alors qu’il avait achevé le grattage du fameux faux ticket gagnant, le piégé est soudain pris d’un l’enthousiasme incontrôlable. Nous n’allons pas traduire mot pour mot ses dires pour éviter de remplir ces lignes d’expressions familières qui n’en restent pas moins grossières. Nous vous laissons les découvrir dans la vidéo, et même si vous ne comprenez pas l’anglais vous pouvez imaginer ce qui est sorti de sa bouche.

Il faut tout de même noter la performance de son collègue, qui a parfaitement joué le jeu. Personnellement, je serais incapable de garder mon sérieux dans une situation pareille. Je suppose qu’on acteur ou qu’on ne l’est pas. S’il aurait pu arrêter les frais là, on encore loin du fin fond de l’histoire, ça ne fait que commencer. Il a laissé son collègue se rendre au supermarché claironner à qui voulait l’entendre qu’il avait gagné. L’employé, apparemment pas beaucoup plus au courant que lui, tombe dans le panneau et se met aussi à ameuter ses collègues. Ils n’y voient que du feu.

Et cela continue. Il dégaine alors son téléphone pour apprendre la nouvelle à sa petite amie. « Stacey, je te jure p…, je viens de gagner 250.000 livres. Je ne mens pas, je te le jure sur la tête de Bettany, sur la tête de papa et de maman… »

C’est alors qu’un autre collègue s’approche de lui pour lui apprendre la mauvaise nouvelle, tandis que le cerveau de la blague continue de filmer. On a beau lui dire la vérité, il n’y croit pas, répétant que les tickets venaient d’être achetés au supermarché. C’est alors que l’initiateur de la plaisanterie craque et se met à éclater de rire. Le pauvre Gareth réalise alors qu’il s’est fait berner et s’adresse à son collègue de façon peu amène, après quoi la vidéo se coupe. Il finira par partager la vidéo sur les réseaux sociaux, qui a fait le buzz. Nous supposons que son collègue lui a pardonné. Il n’aura peut-être pas gagné de l’argent, mais bien une éphémère célébrité.

Un Australien accuse le loto de l’avoir arnaqué de plus de 70 millions de dollars

Un joueur australien accuse le loto de l’avoir privé d’un gain de plus de 70 millions de dollars l’année dernière. Peter Goddard affirme avoir choisi les bons numéros du loto américain MegaMillions à l’occasion du tirage du 14 octobre 2017. Il avait rempli sa grille et finalisé son choix, mais le paiement n’a été fait que 30 minutes plus tard en raison d’une distraction.

Plus tard, il découvre sur son téléphone qu’il a choisi les bons numéros. Mais alors qu’il est de retour à la maison, il ne trouve pas de trace de l’e-mail qui aurait dû lui annoncer son gain. Il commence donc à se faire du souci. Mais lorsqu’il contacte l’intermédiaire on lui annonce que le paiement a été effectué trop tard et que ses numéros seraient joués à l’occasion du tirage suivant. La validation n’est effective que lorsque la grille est payée, ce qui semble logique. On peut comprendre la déception de Monsieur Goddard, mais il n’a aucune chance d’obtenir gain de cause dans ce dossier.

Article publié le mardi 10 avril 2018

A découvrir sur notre blog

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier!