Tirage-EuroMillions.net

Double jackpot ! Non seulement elle gagne 1,5 million, mais son cancer se résorbe dans la foulée

Lorsqu’on doit faire face à une terrible maladie telle que le cancer, des tas de choses prennent subitement moins d’importance, notamment l’argent. Si on a l’habitude de dire que « le plus important, c’est la santé », ce n’est que lorsqu’on est en passe de la perdre que ce dicton de sagesse prend vraiment tout son sens.

double jackpot !

En 2016, Diane Bishop découvre à son plus grand désarroi qu’elle est atteinte du cancer du sein. Cette Canadienne a depuis dû batailler contre une forme particulièrement vicieuse de cette maladie, qui s’est propagée dans son corps après l’échec de son traitement. Mais, en quelques semaines, la chance a complètement tourné pour elle. Elle a gagné 2 fois au loto durant cette période, une fois au propre et une fois au figuré.

Un jackpot qui arrive à point nommé

Il y a moins d’un mois, Diane Bishop de Mount Pearl a gagné 1,5 million grâce au jeu à gratter Super Set For Life. Un faible réconfort vu sa condition, mais qui lui permet au moins de faire face aux conséquences financières de son cancer. Quelques semaines plus tard, son docteur l’a appelé avec une nouvelle encore plus extraordinaire : les tests cliniques auxquels elle participe fonctionnent pour elle, son cancer du sein de stade 4 répond enfin au traitement administré.

Elle a déclaré à CBC News : « cet argent, ce n’est pas pour sortir, acheter une maison ou voyager. C’est une question de survie. Aujourd’hui je peux survivre, et mes enfants peuvent vivre. »

Depuis le diagnostic de son cancer du sein en avril 2016, il s’était propagé à ses poumons et à sa ceinture pelvienne. Elle a subi 3 traitements de chimiothérapie et de rayons, mais elle ne répondait pas favorablement. La chimio a bien entendu eu ses effets pervers sur son corps, si bien qu’elle doit se battre contre toute une série de problèmes de santé additionnels. Elle a des problèmes pour se déplacer, pour lever son bras droit, elle souffre de douleurs articulaires et de nausées, de maux de tête et de fatigue générale. Sortir du lit chaque matin est une épreuve. Son système immunitaire en général est déprimé.

Malgré ses soucis de santé, elle n’a pas pu se mettre en congé maladie : si elle ne travaillait plus, elle ne recevrait qu’un peu plus de 1100 $ par mois, soit une somme qui n’est même pas suffisante pour rembourser son crédit hypothécaire. Mais c’est également un mal pour un bien : cette obligation d’aller travailler dans une supérette l’oblige à se lever et à se battre, d’après ses dires.

Le 18 octobre, CBC News publiait son histoire, et c’est là que la chance a commencé à tourner. Des âmes charitables ont commencé à se présenter dans la supérette pour lui faire des dons. Ce qui lui a permis de se rendre à Toronto poursuivre un traitement expérimental. Sur un coup de tête, c’est à ce moment-là qu’elle a également acheté un ticket à gratter. « C’est bizarre, c’est comme si une petite voix me disait d’acheter un ticket, je ne peux pas expliquer ce qui m’a pris, » a-t-elle déclaré.

Une excellente idée vu que cette petite voix lui a permis d’empocher environ 1 million d’euros. Une aubaine vu que quand on se bat contre une maladie comme le cancer, on se bat aussi contre les difficultés financières qui en découlent.

« Nous nous sommes mis à crier, à sauter dans tous les sens : nous avons gagné, nos soucis financiers sont enfin terminés, » a-t-elle déclaré. « C’est comme si on m’avait enlevé un gros poids des épaules… et je peux enfin vivre. »

Depuis, elle a démissionné. Ses 2 premiers achats furent très pratiques : un matelas thérapeutique réglable et une chaise à réglage électrique pour ses retours de ses séances de chimiothérapie. Elle va profiter de cette manne d’argent tombée du ciel pour rembourser tous ses crédits en cours tout en sachant qu’elle pourra subvenir aux besoins de ses 2 enfants dans la vingtaine.

Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, 2 semaines plus tard son médecin l’a appelé pour lui donner des nouvelles de son traitement : la chimiothérapie fonctionne enfin, la tumeur qui s’est développée dans ses poumons s’est résorbée, les fluides ne sont plus présents tandis que ses os sont partiellement guéris.

Mais ce n’est pas tout : avec son jackpot, elle a fait un don à une association de soutien aux cancéreux. Elle reverse également à cette association les dons qui lui parviennent encore suite à la médiatisation de son combat.

Privé d’un million de dollars à cause d’un caissier indélicat

Les plus paranos ne confieraient jamais un ticket à un caissier pour savoir si il est gagnant, de peur de se faire arnaquer. Cette crainte est pourtant loin d’être de la paranoïa, car les cas de caissiers ayant indiqué qu’un ticket est perdant alors qu’il rapportait gros ne sont pas rares. Parfois, ils donnent même un billet de leur poche pour tenter de rafler le magot.

Un tel cas de figure se présente encore aux États-Unis, dans l’Illinois, où Carlos Figueroa s’est fait subtiliser son ticket gagnant après l’avoir présenté pour vérification. Le ticket, qui avait été coupé en 2 par la machine automatique, n’a jamais été restitué à son propriétaire. L’employé, après l’avoir fait patienter 20 minutes, lui a remis un autre billet, perdant. L’affaire est désormais devant le tribunal.

Article publié le lundi 27 novembre 2017

A découvrir sur notre blog

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier!