Tirage-EuroMillions.net

De la chance, de la chance et encore de la chance !

Article publié le mardi 20 juin 2017

Parfois, la vie tient à peu de choses. Si j’étais parti 5 minutes plus tard, je n’aurais pas fait cet accident. Si j’étais arrivé 5 minutes plus tôt, j’aurais acheté ce ticket à gratter rapportant le pactole. Nos existences sont émaillées de ces petits coups du destin qui font tous basculer. Et ce n’est pas cette employée de call center de Grande-Bretagne qui vous dira le contraire.

chance

Elle fait de la monnaie pour se garer en achetant un ticket à gratter et gagne un quart de million !

Marylin Scott, une habitante de 27 ans de Kilmarnock, n’avait sur elle qu’un billet de 10 £ alors qu’elle avait besoin de pièces pour satisfaire le parcmètre. Elle a donc décidé d’acheter un ticket à gratter de 2 livres pour faire de la monnaie. Elle l’a mis dans son sac et ca lui est complètement sorti de la tête jusqu’au lendemain.

Arrivée à son poste de travail compartimenté dans un call center britannique le lendemain matin, elle se décide à le gratter. C’est alors qu’elle découvre à son plus grand étonnement qu’elle a gagné 250.000 livres ! Ivre de bonheur à l’annonce de cette nouvelle, son employeur lui a accordé une demi-journée de congé afin qu’elle puisse confirmer son gain. Elle a également annulé les heures supplémentaires qu’elle avait consenti de faire cette semaine-là.

Mademoiselle Scott a déclaré : « Lorsque j’ai retrouvé le ticket dans mon sac je me suis dit : oh, si ça se fait j’ai travaillé ici toute la journée alors que j’ai un ticket gagnant. J’étais loin de me douter à quel point j’avais raison. Lorsque je les grattais, je ne pus en croire mes yeux. J’ai demandé à quelques-uns de mes collègues de vérifier si je n’avais pas la berlue.

J’ai cru à une erreur d’impression. Alors que je faisais un fameux ramdam dans le bureau, on m’a dit de retourner au point de vente afin de vérifier ce qu’il en est. Le vendeur de journaux m’a dit que je devais téléphoner à Camelot, mais il n’était que huit heures du matin et leur standard téléphonique n’ouvre qu’à neuf heures.

Au bureau, tout le monde voulait toucher mon ticket porte-bonheur. De mon côté, j’étais sur mon petit nuage. Mon patron m’a autorisé à rentrer à la maison afin que je puisse les appeler à neuf heures. Avant de partir, j’ai annulé toutes les heures supplémentaires qui étaient au programme pour le reste de la semaine durant le week-end. J’étais tellement excitée que je n’étais pas dans un état de travailler. »

Cette excitation n’a pas surpris ses collègues. Lorsque son gain a été confirmé par la loterie, elle s’est mise à faire des bonds de joie la maison. Son entourage a quant à lui été très peu surpris : la Britannique a apparemment l’habitude de gagner. « La plupart des gens à qui j’ai annoncé la nouvelle m’ont dit : ben oui Marylin, avec ta chance… »

Elle a notamment gagné 1000 £ à l’occasion d’un concours radio. Au travail, elle venait également de remporter des bons de voyage d’une valeur de 1000 £, qui sont tombés à pic vu qu’elle voulait se rendre en Australie depuis un bon bout de temps afin de visiter une amie.

Avec son argent, elle va notamment organiser un voyage pour toute sa famille à Disneyland. Car quand elle était petite, sa maman lui avait promis un tel cadeau si elle gagnait au loto. Vu que celle qui a décroché la timbale, elle va matérialiser ce rêve.

Elle a également d’autres projets en tête. De retour d’Australie, elle envisage de suivre une formation de coiffeuse pour ensuite ouvrir son propre salon. Un achat immobilier est également dans ses petits carnets, elle qui pensait ne jamais avoir les fonds propres nécessaires pour devenir propriétaire.

Une épouse consciencieuse fait gagner 700.000 $ à sa famille

Dans la catégorie des petits événements anodins qui ont d’énormes conséquences, voici une autre histoire en provenance d’Australie cette fois. Alors qu’un mari soucieux de mettre de l’ordre chez lui était sur le point de jeter à la poubelle un ticket de loterie vieux de trois semaines, sa femme a eu la bonne idée de toute même vérifier les numéros avant de lui donner son aller simple pour la décharge.

Ce léger excès de zèle aura été salvateur : après avoir vérifié les combinaisons du billet, cette Australienne s’est rendu compte qu’il valait la bagatelle de 700.000 $. Son mari avait bien vérifié au préalable les résultats du tirage, mais pour une mauvaise date. Il en avait donc tiré les mauvaises conclusions. Sa tendre moitié a empêché une bourde monumentale.

Au final, ce ticket sera presque resté un mois à dormir alors qu’il aurait pu concrétiser de nombreux projets bien plus tôt. Parmi ceux-ci, cette famille chanceuse a pour ambition d’acheter une maison. Des vacances sont également au programme grâce à cet argent tombé du ciel.

Quand on connaît le nombre de jackpots qui ne sont jamais réclamés par leur propriétaire, Dieu sait combien d’histoires similaires n’ont pas d’épilogue aussi heureux. Combien de tickets gagnants ont été sciemment jetés par des joueurs distraits ?

 

A découvrir sur notre blog

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire. Soyez le premier!