Tirage-EuroMillions.net

Faites connaissance avec la gagnante du méga jackpot de 759 millions du PowerBall

Article publié le mardi 29 août 2017

Je démissionne ! Une américaine née dans le Massachusetts est sortie de l’ombre le jeudi 24 août 2017 pour révéler à la planète entière qui a gagné la supère cagnotte de 759 millions du loto américain PowerBall. La première chose qu’elle a faite en apprenant sa bonne fortune, c’est de prendre sa retraite anticipée. Le contraire eut été étonnant !

Mavis Wanczyk

« J’ai appelé mon employeur et je lui ai dit que je ne retournerai pas travailler, » a déclaré Mavis Wanczyk, âgé de 53 ans, qui travaillait dans le Mercy Medical Center de Springfield depuis 32 ans. C’est ce qu’elle a déclaré à l’occasion d’une conférence de presse.

Mère de 2 enfants (une fille de 31 ans et un fils de 26 ans), l’Américaine a déclaré qu’elle aspirait à prendre désormais du repos et à profiter de la vie. « J’ai juste envie d’être moi-même. D’être un peu seule et de réfléchir à ce que je vais faire, » a déclaré aux journalistes.

Mavis Wanczyk, qui a opté pour le paiement de son jackpot en une fois, empochera la somme nette de 336 millions de dollars après que l’Oncle Sam ait ponctionné les taxes fédérales dues sur ce type de gain aux États-Unis.

Pour elle, gagner au loto était un vieux rêve qu’elle cultivait secrètement. Lorsqu’elle a appris la nouvelle, elle fut évidemment bouleversée. Elle n’aura pas attendu longtemps pour se manifester, au contraire d’autres gagnants qui prennent des semaines avant de sortir de l’ombre pour consulter financiers et avocats. Dès le lendemain, elle était sous le feu des projecteurs.

Elle a découvert sa chance incroyable le mercredi soir, après avoir terminé sa journée de travail. C’est l’un de ses collègues, un certain Rob, qui lui a lu les numéros gagnants. À leur lecture, elle lui a dit : « J’ai coché ce numéro, j’ai aussi ce numéro… ». À la fin de l’énumération, il a demandé à voir son ticket pour s’exclamer ensuite : « mais tu as gagné ! »

C’était tellement irréel qu’elle ne pouvait pas le croire. Son collègue lui alors conseillé de signer immédiatement son ticket gagnant, ce qu’elle s’est empressée de faire. Pendant le reste de la soirée, elle fut habitée par l’incrédulité : « La veille, je n’arrivais pas à comprendre ce qui m’arrivait. Sur le chemin pour arriver ici, je n’ai pas arrêté de me dire que cela ne pouvait pas être possible. Et maintenant que je suis là devant vous, je comprends que j’ai gagné… j’ai un peu peur, mais ça va aller, » a-t-elle déclaré.

Mavis Wanczyk, très qui jouent régulièrement au loto, avait validé sa grille à quelques heures de la clôture le mercredi après-midi, dans une station-service de la bourgade du Massachusetts où elle vit. Elle avait choisi le 6, 7, 16, 23 et le 26 ainsi que la PowerBall 4, soit la combinaison gagnante. Ces chiffres représentent comme souvent des dates d’anniversaire ainsi que des numéros qui lui tiennent particulièrement à cœur.

Après avoir démissionné, quels sont ses projets ? « Je vais me cacher dans mon lit, » a-t-elle déclaré. Nous sommes certains que d’autres idées plus ambitieuses lui viendront après avoir digéré cette nouvelle ô combien perturbante.

20 ans plus tard, il affirme avoir gagné au loto

Cette histoire très bizarre nous vient d’Australie. David Renshaw menace d’attaquer en justice le loto australien car il affirme être le gagnant d’un jackpot de 3,3 millions de dollars qui n’a toujours pas été attribué à ce jour et qui date de… 1997 !

Selon lui, il aurait fait vérifier son ticket gagnant à l’employé d’un point de vente qui l’aurait jeté à la poubelle. Selon lui, les mots « gagnant provisoire » seraient apparu à l’écran. Il a fourni des détails sur le lieu où il a validé son ticket, sur les transactions qu’il comportait ; il demande désormais à voir une copie du ticket gagnant qui n’a pas encore été remis au loto australien.

Nous ignorons pourquoi il a attendu aussi longtemps pour agir s’il est vraiment le grand gagnant légitime. Nous savons simplement qu’il a déclaré à la justice : « je sais ce que j’ai vu, cela m’a travaillé durant ces 2 dernières décennies ».

Ce n’est pas le premier à tenter de mettre la main sur ce jackpot de 3,3 millions qui attend toujours son propriétaire (apparemment il n’y a pas vraiment de prescription en Australie). En 2014, un autre retraité avait tenté de mettre la main sur ce magot en affirmant qu’il avait perdu le billet dans un déménagement.

« Précédent:
» Suivant:

A découvrir sur notre blog

Vos commentaires

Nous sommes le jeudi 31 août 2017, à 00h05, et les résultats du loto d’hier mercredi ne sont toujours pas en ligne sur fdj.fr ! Vous trouvez ça normal ?

Ta gueule

cette violance bordel haha

Ta gueule 😉