Tirage-EuroMillions.net

D’un jackpot de 10 millions à un salaire de 10 £ de l’heure

Article publié le lundi 11 février 2019

Cette histoire devrait être lue par toute personne qui vient de gagner à l’EuroMillions ou au loto. On a beau avoir des zéros à n’en plus finir sur son compte en banque, il est tout aussi facile de dépenser cet argent que de le gagner via la loterie. En voici la preuve avec les mésaventures de Michael Carroll.

1 million par an dépensé en dix ans

En 2002, Michael Carroll défrayait la chronique lorsqu’il remportait un jackpot de 10 millions de livres sterling au loto. Jeune et un peu fou, le Britannique s’est alors plongé dans une vie faite de fêtes, de voitures, d’alcool et de drogue. Malgré son matelas financier qui aurait dû lui permettre de vivre confortablement jusqu’à la fin de ses jours sans jamais devoir travailler, 10 ans plus tard il n’avait plus rien… Plus de maison, plus de voiture. Il a donc dû reprendre le chemin du travail. Aujourd’hui, il est livreur de charbon et coupe du bois de chauffage dans une station-service d’Écosse pour un peu plus de 10 € de l’heure durant des journées qui peuvent durer 12 heures.

Il a déclaré : « je porte des sacs de charbon de 50 kg et je coupe les bûches qui sont vendues dans les stations-service. Mes 10 millions se sont évaporés, je ne possède plus de maison ou même une voiture, mais je ne suis pas amer. »

Aussi curieux que cela puisse paraître, il s’est parfaitement adapté à sa nouvelle vie. Sa personnalité spéciale n’est probablement pas étrangère à cela. Malgré le fait qu’il fasse encore l’actualité de temps en temps, on ne le reconnaît jamais, probablement parce que son visage est noir de suie.

« Il peut arriver que je livre 150 sacs de charbon par jour. Parfois je reçois un pourboire de quelques billets, ce qui est comique. »

À vrai dire, il affirme qu’il n’a jamais été aussi heureux depuis son retour au travail. Il confirme à 200 % que l’argent ne fait pas le bonheur. Il a même été jusqu’à déclarer que « devenir fauché est la meilleure chose qui lui soit arrivé », sans oublier d’ajouter « qu’il s’est bien amusé durant le processus ». Notamment en buvant 2 bouteilles de vodka par jour, en distribuant 4 millions à ses proches ou encore en recourant aux services de professionnelles.

Il a avoué qu’il continuait de jouer au loto occasionnellement. Mais cette fois, pas question de gérer son jackpot comme il l’a fait. S’il ne regrette rien, avec l’âge il voit sa vie autrement aujourd’hui. Si cela devait se produire, « je serais dans le jardin des 6 heures du matin afin de ne pas replonger dans les problèmes ».

Chris Eubank : je suis devenu champion de boxe grâce à une arnaque au loto

Si vous aimez la boxe, vous connaissez Chris Eubank, qui fut invaincu pendant 10 ans de sa carrière, champion du monde pendant 5 ans et invaincu durant toute sa carrière dans la catégorie des poids moyens. Eubank n’a pas eu une enfance facile. A 16 ans son père l’envoie vivre avec sa mère à New York, dans le quartier du South Bronx. Après s’être mis à la boxe, il commence à se dévouer à son sport. Ce qui lui permet de se débarrasser de ses addictions. À 19 ans sa carrière démarre.

Mais, aujourd’hui, le champion vient de faire une révélation inédite : lorsqu’il avait 18 ans, il aurait dû gagner 100.000 $ à la loterie de New York après avoir trouvé 5 des 6 bons numéros. Mais l’employé de la supérette ou la fait vérifier son ticket lui aurait dit que ses 5 numéros lui rapportaient 25 $. Naïf, il aurait pris son argent sans poser de questions.

Il n’est cependant pas amer, que du contraire. Selon lui, s’il avait empoché cet argent du loto il ne serait jamais devenu le champion de boxe qu’il a été. Connu pour son excentricité, la carrière d’Eubank lui a permis d’empocher de mirobolants salaires, ce qui n’a pas non plus empêché de tomber en faillite en 2009, devant plus de 1 million de livres sterling de taxes au fisc britannique.

A découvrir sur notre blog

Vos commentaires